Caroline LISSOT  en est à son second mandat au sein du bureau et beaucoup ne la connaisse pas ?

Il est vrai que pour la suivre il faut être marathonien… C’est la reine des coups d’essais :

Paris, le marketing et la publicité donnent libre cours à son imagination. Mais cette activité manque de saveur ! Alors elle crée un restaurant, crêperie pizzeria.

La cuisine « manque de sel » alors elle descend dans le sud au pied du Ventoux à Malaucène. Pour y tenir une exploitation agricole, Canicole, Arboricole, Maraichère, elle touche à tout. Même à la viticulture, le petit vin du Ventoux elle peut vous en parler ! Et si vous voulez trinquer sa bonne humeur permanente vous mettra tout de suite à l’aise.

Finalement elle va préférer le champagne, les vins la font voyager, et elle rejoint l’équipe de « Nouvelles frontières  » à Reims.

Ce n’est pas pour les « Côtes de Rhône » qu’elle vient à Valence, c’est pour diriger l’équipe de « Nouvelles Frontières » vendue aux Allemands quelques temps après.

 

C’est au Forum des associations qu’elle sera séduite par le bridge , sans pour autant délaisser poterie et peinture.

 

Merci Karo pour ton implication.

Bernard Lagarde